La voyance est un outil de vie performant, surtout lorsque l’évolution personnelle est en jeu. Elle s’arrête où commencent les désirs de puissance, comme le prouvent les exemples dans l’histoire du monde. Cette page ne se veut qu’un survol rapide, parfois amusé, sur quelques uns de ses aspects. Il est cependant assez complet pour permettre une approche lucide de ce monde étonnant, et d’éviter certaines surprises...

 

 

AU MENU :

 

 

1) Pourquoi la voyance ?

La voyance donne des réponses fiables sur un futur modifiable, ce qui peut sembler à priori contradictoire. Chacun naît avec un parcours à effectuer, un certain nombre d'épreuves à affronter, destinées à le faire évoluer. Cette évolution n'est pas liée à la victoire sur l'épreuve, mais à la façon de savoir en tirer des leçons. Nous savons que nous sommes sur la bonne voie lorsque nous sommes satisfaits de nous-mêmes, sans avoir nui à son prochain. La voyance donne des repères sur ce long parcours. Elle indique des sites à traverser, des obstacles à rencontrer, des opportunités à saisir,... Mais c'est à chacun de décider s’il prendra la petite route de campagne ou l’autoroute, s’il passera à travers la ville ou prendra les chemins de détours pour contourner les difficultés. Utiliser son libre arbitre est d’autant plus possible lorsque l’on sait sur quoi il faut le faire jouer, mais il existe tout de même certaines limites. Par exemple, vous avez déjà pu constater, je pense, qu'il est possible d'éviter de faire face à un problème. Mais ce même type de problème, s'il doit impliquer une remise en question personnelle, se représentera jusqu’à ce qu'on l'affronte, et que l'on en tire, si possible, un enseignement. Si le rôle du voyant est de signaler l'arrivée de ces désagréments, et de donner, lorsque cela lui est permis, les mots-clés pour les surmonter, il n’est pas en revanche de les surmonter à la place de la personne qui le consulte, même si certains prétendent le contraire en offrant la "facilité" de la magie ( chapitre 5 ).

 

2) Comment choisir son parapsy ?

La recherche la plus fiable passe par le bouche à oreille, mais si vous avez l'esprit aventureux, vous pouvez consulter l'annuaire téléphonique, un annuaire Internet, ou porter votre attention sur les encarts publicitaires fleurissant dans les journaux. Pour simplifier l’analyse de cette dernière option, je diviserai ces revues en trois groupes:

 - Les journaux de télévision et mensuels à fort tirage, non spécialisés: ils sont à fuir car le coût des publicités y est fort cher, et les annonceurs n'ont d'autre choix que la recherche de rentabilisation maximum, en faisant traîner la consultation (prix moyen 90 à 160 euros), ou en poussant vers les travaux occultes et la vente de porte-chance. A ma connaissance, les rares vrais voyants qui se sont lancés dans ce type de publicité n'ont pas continué dans cette voie qui entre en conflit avec leurs conceptions sur la valeur du service humain. La notion de service peut en faire sourire certains, et ils auraient bien tort de se gêner, car la véritable voyance est bien souvent masquée, à l’heure actuelle, par des extravagances de toutes sortes... Mais elle existe, d’où ces quelques chapitres sur le sujet pour aider à faire la part des choses.
Il est également bon d’éviter les gens qui multiplient les encarts dans les journaux, ainsi que ceux qui s’offrent des spots télévisés. Tout comme un peintre, le voyant est limité dans sa production, surtout si elle se veut de qualité. Il est impossible de payer de fortes sommes en publicité (et réaliser éventuellement quelque bénéfice) en faisant des prestations correctes. Plus les frais sont élevés, et plus il faut " pomper " l’argent de la clientèle. C'est une classique histoire de rentabilité.

 - Les hebdomadaires gratuits: les annonceurs résidant dans le département sont des gens généralement corrects et consciencieux, sans âpreté excessive au gain. Par contre, il est bon de se méfier des annonces émanant d'autres départements, et surtout des prix bradés du sud-est Français, à moins de ne consulter que pour se faire plaindre, ne vouloir entendre que ce qui fait plaisir, et se voir proposer des travaux occultes du plus bas niveau.

 - Les journaux spécialisés en ésotérisme: les annonces y sont relativement sérieuses pour la plupart, mais l'on y trouve là aussi ces "n'importe quoi" qui font parfois sourire. Un décryptage de certains arguments publicitaires peut se révéler surprenant, comme par exemple:

"VU à la TELE": il peut s’agir d’un spot publicitaire de quelques secondes sur l’écran. Cette affirmation est aussi considérée comme exacte à partir du moment où celui qui l'affirme a été assister, en tant que simple spectateur, à une émission de variété, un jeu T.V.,... Elle est encore vraie si cette personne s'est trouvée mêlée à une manifestation d'assez grande ampleur pour être retransmise aux actualités télévisées. Pas de surprise, donc, si des gens déclarant avoir été "VU à la TELE" ont un nom ou une tête qui vous est tout-à-fait inconnu. Ceci-dit, combien de gens pensent encore que tout ce que l'on voit à la télévision reflète le sérieux et la notoriété ?

"Consulté par des célébrités, Voyant de personnalités des arts et de la politique...": argument typiquement invérifiable, destiné à en étaler auprès des lecteurs de journaux à potins. Pour ceux que les références aux gens célèbres impressionnent, je conseillerai plutôt de choisir des voyants affichant en cabinet les témoignages de gens connus, en sachant tout de même qu’un nom prestigieux peut être porté par des personnages anodins. Ceci dit, des esprits chagrins peuvent s’interroger sur le savoir-vivre de ceux qui étalent leur courrier sur les murs... A y réfléchir, je dois être un esprit chagrin !

"Votre ami,... Votre confident, ...": qui de nous n’a pas un manque de ce côté là ? Le besoin de pouvoir s’épancher ( voire même se répandre abondamment ) sur ses tracas ou son ego ? L’argument fonctionne donc bien, mais lorsque l'on sait qu'un voyant est inapte à " voir " correctement pour un proche, un parent ou un ami, il y a matière à s'étonner sur le bien fondé de ces chaleureuses propositions.

"Médaille de... Trophée de..., Coupe de...": certains vous feraient croire qu'il y a des olympiades de la voyance ! Soyons sérieux, qui dit "compétition" dit scores ou résultats, et ceux-ci ne pourraient être affichés que dans les mois, voire dans les années, qui suivent; c'est le propre de la voyance. Ainsi donc, lorsqu'ils ne sont pas inventés de toutes pièces, ces prix et récompenses résultent d'un vote de satisfaction de gens au sortir de leur consultation avec le voyant, dans une foire ou un festival... Ces satisfecit signifient donc, au choix:
-> Que le voyant a un contact agréable avec ses clients.
-> Qu'il a une bonne capacité à capter ses interlocuteurs, en ressenti télépathique par exemple, et les a étonnés en leur racontant en détail présent et passé intime.
-> Qu'il a un magnifique sens du spectacle.

Mais cela ne signifie pas spécialement qu'il est bon pour voir l'avenir, ses prédictions n’ayant pas encore put être vérifiées à ce moment là.

"Classé parmi les X meilleurs voyants de France,.. voire même du Monde": Eh oui, il y en a qui osent ! Évidemment, il est toujours possible de se réunir en comité restreint, de s’élire réciproquement " meilleurs ceci-cela de l’Univers ", et, même, se parapher des certificats d’apparat. Mais il est grotesque (ou malhonnête?) que l’on puisse se servir de ces plaisanteries d’étudiants pour chercher à s’attirer une clientèle.

"Dons héréditaires": il n'y a, dans chaque domaine précis, qu'un surdoué par lignée familiale. Une rapide étude de grands artistes, acteurs, chanteurs ou peintres, voire même de grands politiciens et financiers, suffit à démontrer que les rejetons n'égalent jamais leur illustre parent dans l'art où celui-ci triompha, ce qui ne les empêche pas, pour bon nombre, de mettre en avant leur nom célèbre pour faire croire (ou se faire croire) à leur talent. En voyance et en magnétisme, il est vrai que le " Don " peut se perpétuer, égal à lui-même, dans certaines familles. Ce "bien de famille" est souvent reçu comme une croix à porter par son détenteur provisoire qui ne peut l’utiliser que dans le service envers son prochain, et non pour gagner de l’argent ou devenir célèbre. Il en a été et en sera ainsi, tout comme pour chacun de ses antécédents et successeurs, maillons de la chaîne familiale. Mais ce ne sont pas ces gens là qui se vantent de posséder des "dons héréditaires".

"La tête du voyant": un visage, un sourire, et l'on décide de s'adresser à ce voyant plutôt qu'à un autre. Il est vrai qu'une photographie inspire confiance, mais... moins de deux photos sur quatre correspondent à la personne qui vous fera la consultation. Les photographies de vieilles dames genre " mamie-sourire " font parties de celles à prendre avec le plus de circonspection, surtout dans les grosses publicités.

"7 j / 7, 24 h / 24 ...": deux possibilités. Soit ce voyant ne dort pas, ne mange pas, ne... bref, passe tout son temps à son bureau, soit d'autres personnes travaillent avec lui, ce qui peut expliquer que sa voix n'est pas toujours la même suivant les jours.

"Grand Maître de... Président de...": ces titres joyeusement pompeux, même s'ils peuvent avoir, parfois, un rapport avec une forme de réalité, ne précisent en aucun cas les capacités de voyance de l'annonceur. A noter, au passage, qu'il suffit d'être deux pour constituer le plus légalement du monde une association plus ou moins ésotérique, même si son "Président et Grand Maître Spirituel" ignore tout du domaine de l’occulte. Bref, ce genre d'argument publicitaire est à traduire par, au choix:
-> L’annonceur a besoin de dominer. Son ego est important bien qu’il masque cet aspect sous la forme d’une " respectabilité reconnue ".
-> Des travaux occultes, cérémonies rituelles, vous seront très vraisemblablement proposés.
-> Il y a de la secte ou des corporations diverses (souvent de tendances extrémistes) là dessous.
-> La note sera salée. Et elle le sera d'autant plus que les mots "International", "Professionnel", "Ordre de...", "Mondial", "Universel", et autres mots grandiloquents seront mis en avant.

"Disciple de... Initié de...": là encore, besoin de la façade d’une respectabilité reconnue, celle d’un maître du temps passé, assez célèbre pour susciter l’admiration, et assez mort pour ne pas venir montrer du doigt les éventuelles inaptitudes de son " disciple ". Il y a, bien sur, des gens sérieux qui tentent de perpétuer une oeuvre ou le souvenir d'un "grand", mais ce ne sont pas eux qui mettent leur Maître en avant pour se vendre.

"A prédit sur... Prédictions certifiées par huissier...": l'une des règles fondamentales de la voyance est la discrétion. Donner en pâture au public la prochaine maladie du célèbre Untel, ou la date de sa mort, pour faire sa propre publicité, est une chose inconcevable, en parfaite contradiction avec le respect humain. Il est, de plus, logique de s'interroger sur l'utilisation que peuvent faire ces "voyants à sensation" des informations confidentielles relatives à leurs clients. Ceci dit, pour ce qui est des prédictions certifiées par huissier, vous pouvez en faire autant. A la veille d'élections, par exemple, vous remettez une enveloppe contenant un nom à un huissier, et une autre, contenant un autre nom, à un autre mandataire de justice. Au moment des résultats, faites-vous ouvrir la bonne enveloppe chez le bon huissier qui certifiera que vous aviez prévu juste. C'est très simpliste, ce n'est pas gratuit du tout, mais c'est, hélas, utilisé par certains pour faire des "coups de pub" bien rentables.

"Diplômé de l’institut...,": il y en a qui se disent diplômés ! Peu importe de quel institut du reste, car aucun organisme, aussi sérieux soit-il, ne peut élaborer un protocole technique pour certifier le don de voyance. Ceci dit, l’image d’un examinateur demandant au candidat ce qui va arriver dans les mois futurs, et lui accordant un diplôme sur les réponses présentes, ne manque pas d’un certain charme amusant, mais décalé. On en reparle au chapitre suivant... Il y a aussi ceux qui se disent diplômés d’honneur par des journaux connus. La liste de ces derniers, ou leurs logos, sont clairement étalés sur la publicité. Peu de risque de procès de la part de ces revues car, soit l’adresse officielle de ces " mages " se trouve à l’étranger, soit ils se sont déclarés eux-même diplômés dans des publicités qu'ils ont passé dans ces journaux là.

"Voyances gratuites, ...": nous restons dans le contexte des publicités dans les journaux. 3 cas se présentent :
- Les voyances par minitel ou audiotel qui jouent sur les mots en indiquant en gros "voyance gratuite" et en précisant parfois, et en tout petit, que c'est la communication qui est payante (j'en reparle plus loin).
- La question gratuite, destinée à la prise de contact entre voyant et futur client. Elle permet de vérifier que les ressentis passent bien, et limite la perte d'argent pour le demandeur, et d'énergie pour le parapsychologue. Ce type de proposition est logique dans les publicités des journaux locaux, ou dans celles (à petit budget) des journaux ésotériques. Les autres entrent dans le troisième cas.
- Les publicités en pleine ou demi-pages. De gentils voyants dépensent des sommes colossales pour annoncer qu'il veulent nous venir en aide de façon désintéressée ... Quand on n'est pas bien, il arrive que l'on ait envie de croire à tout, même à ça. En consultant ces "voyants", on apprend que l'on est né pour être riche, heureux en amour, et comblé de tous les bienfaits du ciel, mais qu'un élément contraire, à la naissance ou en cours de chemin, nous a privé de tout cela ! Cependant il n'est pas trop tard, grâce aux travaux occultes, amulettes, etc... Le
chapitre 6 vous en expliquera un peu plus sur le sujet.

"Prix cassés, ...": Très curieusement, il existe de vrais extralucides perdus dans les longues listes de pseudonymes étalés dans certains journaux gratuits, mais comment les détecter ? Et compte tenu des cadences, on comprendra facilement qu’ils ne sont pas spécialement motivés pour faire de la qualité. Pour les 99% d’" extralucides " restants, ces voyances, proposées pour un prix variant entre 10 et 25 euros, sont pour la plupart effectuées pour le compte d’entreprises télé-commerciales. Les pseudonymes n’ont pas de réelle signification, les personnes étant interchangeables. En tant que client, ces consultations sont intéressantes pour ceux qui ont envie de se faire caresser dans le sens du poil, entendre qu’ils sont pleins de qualités, etc... Mais attention aux propositions de services occultes. Et si vous avez un choix de vie à faire, vous pouvez pratiquer comme eux, en tirant la réponse à pile ou face. Dans les journaux spécialisés, ces prix cassés viennent parfois de voyants très bien, qui se lancent et veulent créer leur clientèle. Mais ce système a son revers; en obligeant, en quelque sorte, le voyant à maintenir les prix bas par la seuit. Et il travaille à perte. S'il cherche à augmenter ses tarifs pour les mettre à un tarif normal, la clientèle disparaît, frustrée d'avoir à payer plus cher ou attirée, à tort ou à raison, vers d'autres prix cassés. Il existe aussi des cabinets qui proposent des prix différents, sous différents noms... C'est là une question de stratégie commerciale.

"Professeur... Monsieur... Grand Voyant Médium... Très reconnu...": sorciers africains, en général. Très prolixes en promesses sur les choses du sexe, de la passion, de la possession matérielle, de la chance et de la réussite d’examens. C'est exotique, et donc très cher.

"XX années d'expérience...": les années d'expérience n'ont pas d'incidence sur la qualité des perceptions extrasensorielles. Il suffit de six mois à un an pour les développer correctement, à partir du moment où le don s'est révélé et a été accepté par celui qui l'a reçu, ainsi que par son entourage. Par contre, l'expérience annoncée indique que vous devriez avoir à faire à un interlocuteur sûr de lui, sachant faire la part entre ses problèmes personnels et les vôtres.

"Sélectionné dans le Guide de la Voyance": il existe plusieurs guides de la voyance, et tout un chacun peut même s'en fabriquer un s'il le désire. Cette annonce n'est donc à prendre en compte que si le nom de l'éditeur (ou celui de l'auteur s'il est connu), est réputé sérieux, et que la date de parution est mentionnée.

"Ne pose pas de question": allons, vos noms, adresse, numéros de carte, et éventuellement le sujet que vous désirez aborder, vous seront tout de même demandés. Par contre, un voyant n’a pas à poser de question sur vous, du moins dans les premières minutes. Il est évident qu’il n’est pas bon de s’enfermer dans un mutisme forcené en attendant que le voyant s’égare éventuellement, mais il faut se garder de ceux qui vous font parler... pour vous redire sous une autre forme ce que vous leur avez raconté. A ce niveau, les psychologues professionnels vous apporteront une aide bien plus concrète. Aucun voyant par téléphone ne devrait porter la mention " ne pose pas de question " sur ses publicités, tant il est vrai que cela représente une base fondamentale de la consultation à distance.

"Consulté par des milliers de personnes. Connu dans le monde entier ...": un bon voyant garde ses clients au fil du temps. Deux à quatre consultations dans l'année, par personne, représentent une honnête moyenne. Mais même ces chiffres bas sont totalement ingérables pour un fichier de 1000 personnes consultant dans l'année. Alors, ces milliers de personnes ? Du bobard ! Quoiqu'il en soit, il semble évident que c’est un non-sens de faire de la publicité lorsque l'on déclare avoir un si fort potentiel client.

"Les grandes pages de pub": le coût de ces pages est fort cher, (1500 à 4000 euros dans les revues spécialisées en ésotérisme, et bien plus encore dans les autres. Le parapsychologue qui passe l'annonce en son nom ne peut assurer lui-même toutes les consultations que devraient lui amener une telle publicité, ne serait-ce que pour se rembourser de l'investissement. Par conséquent, s'il se limite réellement à la voyance, il doit faire appel à des voyants en sous-traitance. Cela n'indique pas que la prestation sera médiocre, votre avenir est votre avenir, et un extralucide prestigieux ne le rendra pas meilleur. Mais le monde de l'ésotérisme y gagnerait si la franchise était un argument publicitaire, et que tout un chacun sache, dès le départ, à quoi il peut s'attendre.

"Aide..., Solution à vos problèmes...": Si des mots de ce genre figurent sur la publicité, attendez-vous à vous voir proposer, neuf fois sur dix, des travaux occultes, la "voyance" n’étant, en cette circonstance, qu'un prétexte pour entrer en contact avec vous. Au reste, y-a- t’il lieu de s’étonner si cette voyance de contact "révèle" un envoûtement et/ou l’aggravation des conditions de vie, si aucune action magique n’est pratiquée d’urgence?

 

Dans tous les cas, il est bon d’être également très vigilant sur les numéros de téléphones, car:

- Les numéros commençant par 08 36...68/69/70... sont des audiotels. Deux formules y sont plus généralement proposées, hormis les classiques prédictions astrologiques enregistrées sur bandes: après une succession de manipulations sur le clavier du téléphone, vous pouvez, suivant le système, soit laisser votre question dans une messagerie vocale et repasser prendre la réponse 24 heures après, soit poser votre demande et vous mettre en liste d’attente, en écoutant les " questions/réponses des gens vous précédant ". De nombreux exemples indiquent que le temps d’attente peut aller de 15 minutes à 1/2 heure pour une réponse de 30 secondes ... Lorsqu’il y a une réponse, car, bien souvent, c’est la déconnexion au moment crucial. Si cela vous est déjà arrivé, ne supposez pas, comme certains, que le voyant a eu peur de vous révéler la vérité. Il n’y a pas de voyant, voilà tout. Pour les systèmes plus sérieux, il faut compter au minimum 10 minutes de connexion pour 30 secondes de question et 30 de réponse, ce qui donne le prix de la minute de " dialogue " entre 3,34 euros (22 francs) et 18euros (118 frs) suivant le tarif de l'audiotel. Cela peut être même plus cher. A noter, au passage, que les annonces publicitaires pour ce type de produit indiquent souvent " voyance gratuite ", ce qui ne manque pas d’une certaine forme d’humour.

- Les numéros étrangers (commençant par 00 à partir de la France), peuvent être reliés à des systèmes comparables à l’audiotel français, et le coût de certains peut être exorbitant, le dernier signalé 00 88 xxx facturant 4 euros LA SECONDE. J’ouvre ici une parenthèse pour signaler que certains escrocs se font envoyer des documentations par fax, prétextant une possible commande ou réservation, sans indiquer que leur numéro à l’étranger est en réalité un serveur téléphonique payant. Les hôtels, et les organismes de location ou de voyage, sont les principales victimes, mais il est vraisemblable que ce type d’arnaque prenne de l’ampleur car personne ne semble aujourd’hui, au sein des services de télécommunication, prévoir une standardisation des numéros audiotel entre les pays, ni souhaiter une campagne d’information sur le sujet. Il y a aussi des E-mails vous confirmant que votre commande (que vous n'avez pas passée) est prise en compte, et vous donne un numéro de télephone si vous voulez l'annuler ... Mais je sors du sujet ésotérique, là !

- Les numéros commençant par 06 sont des téléphones mobiles. Au mieux, vous ne paierez que plus cher le tarif de communication téléphonique. Au pire, vous aurez donné votre numéro de carte bancaire à quelqu'un d'insaisissable, pouvant se trouver hors de portée de la justice française.

Se méfier également de certains prix attractifs qui sont, en réalité, annoncés en hors taxe (H.T.). La note sera 19,6 % plus élevée que supposé, et la bonne moralité du parapsychologue est, bien sûr, à mettre totalement en doute.

 

 

 

Retour a la page d'accueil

Retour vers le menu Lexique

Page suivante

Ces pages sont dédiées à tous ceux qui cherchent.


Top Esopole Le top de la voyance sur Internet! Le top des sites esoteriques ! Le super top des super sites de voyance ! Site selectionne par annuaire-esoterique.com, l annuaire de reference des professionnels. Mise a jour permanente, recherches croisees, ...